L’été est une saison attendue avec impatience par beaucoup, offrant une occasion idéale de se détendre, de se ressourcer et de se vider l’esprit. Pourtant, malgré la promesse de journées ensoleillées et de vacances relaxantes, il n’est pas rare de se sentir toujours submergé(e) par le stress et les préoccupations. Voici un guide complet en 7 points clés pour apprendre à vider son esprit pendant l’été et profiter pleinement de cette saison de renouveau.

 

1.     Pourquoi vider son esprit est-il nécessaire ?

La nécessité et le désir de vider son esprit découlent de plusieurs facteurs liés à la santé mentale, physique et émotionnelle.

 

Réduction du stress

Le stress est une réponse naturelle du corps aux défis et aux pressions. Cependant, un stress prolongé peut entraîner une surcharge mentale, affectant négativement notre bien-être. En général, nous arrivons en été un peu à bout de souffle. C’est souvent le moment de grandes décisions, de déménagement, de démission, d’entretiens qu’on veut passer pour évoluer professionnellement et en même temps l’approche d’un moment un peu vide. Les choses ont donc tendance à se bousculer quand arrive l’été car on ne veut pas avoir à gérer tout ça pendant nos vacances.

L’impact du stress sur la santé se manifeste à ce moment-là de différentes manières :

  • Physique

Le stress chronique peut conduire à des problèmes de santé tels que l’hypertension, les maladies cardiaques et les troubles du sommeil.

  • Mental

Il peut provoquer de l’anxiété, de la dépression et d’autres troubles mentaux.

  • Émotionnel

Le stress affecte notre humeur, notre capacité à gérer les émotions et peut provoquer de l’irritabilité.

Vider son esprit régulièrement est donc fondamental pour faire retomber la pression et réduire le stress.

 

Amélioration de la concentration et de la productivité

Nos vies modernes sont remplies de distractions constantes, des notifications de nos téléphones aux multiples tâches à accomplir. Cela peut rendre difficile la concentration et réduire notre productivité. On ne s’investit plus de la même manière dans ce que nous faisons, vis-à-vis de notre entourage. On peut se sentir envahi(e) également par tant de sollicitations et complètement saturer.

Grâce à l’espace qu’on crée quand on vide notre esprit, nous pouvons mieux nous concentrer sur les tâches à accomplir, et améliorer ainsi notre efficacité.

De même, un esprit clair nous permet de prendre des décisions plus réfléchies et rationnelles. Nous sommes moins sous la coupe de l’urgence et nous prenons le temps d’évaluer ce que nous vivons en fonction de nous et non des conseils et/ou astuces glanés sur les réseaux.

Enfin, un esprit libéré des distractions est plus capable de penser de manière créative et innovante. Vider son esprit nous aide à effacer toute trace de jugement ou d’auto-censure et à réactiver la matrice créative, à faire renaître l’envie. Nous allons en effet chercher notre propre voix créatrice en redevenant acteur et actrice. Nous faisons de la place, ce qui nous permet de créer et d’avancer.

Équilibre émotionnel

Nos pensées et notre état mental influencent directement nos émotions. Un esprit encombré peut rendre difficile la gestion de nos émotions, menant à des réactions excessives ou inappropriées.

Vider son esprit aide à réduire les pensées anxiogènes et à apaiser l’esprit. Nous l’avons vu avec le stress. L’anxiété est un état plus latent et pouvoir se vider l’esprit régulièrement permet d’alléger son impact sur notre quotidien.

Je le fais moi-même en allant danser. Deux heures de danse m’aident à alléger le poids provoqué par les soucis du quotidien. Pendant ces deux heures, je ne pense à rien, je me connecte à la musique, au rythme, à moi.

Si l’anxiété est réduite, nous sommes plus à même de nous poser pour écouter les autres, pour leur accorder du temps. Pour être en paix avec soi et les autres. Nous nous montrons plus compréhensifs et patients, et c’est fort agréable de construire et consolider nos relations sur ces bases.

Les relations sociales sont plus harmonieuses et constructives grâce à cette légèreté retrouvée.

 

2.     Vider son esprit : envies VS réalité

femme fait un souhait

L’ envie de se vider l’esprit se fait plus pressante quand arrive l’été. Le problème, c’est que nous ne mesurons pas suffisamment ce qui sera possible de faire ou pas. Nous nous jetons à corps perdu dans cet espace de vacances en se disant que nous arriverons bien à caser quelques minutes pour nous faire du bien.

 

Le syndrome de l’objet brillant

Le problème, c’est que bien souvent, nous ne le faisons pas. Ou nous n’y arrivons pas.

Parce que le temps file avec les amis à voir, parce que nous ne nous sommes pas imposé ce moment dans l’emploi du temps et qu’en vacances, nous ne voulons pas de contraintes ! Donc si ce n’est pas noté, ça passe à la trappe !

Nous pouvons également être sujet à la tentation. Vouloir tester ce que Suzie et Jeanne ont testé et qu’elles ont trouvé génial. Ce que nous voyons passer régulièrement sur les réseaux. Autrement dit, nous pouvons avoir envie de succomber à l’objet brillant !

Nous succombons et nous ne suivons pas le rythme parce que ce n’est pas ce qu’il nous faut.

Ce n’est pas notre rythme.

 

Prendre le temps de se connaître

Pour vider son esprit efficacement, il est important de savoir ce qui nous fait du bien à ce moment précis, et ce qui nous fait envie aussi. S’il n’y a pas de plaisir, il n’y a pas de suivi, pas d’engagement.

Pose-toi ces questions :

“Qu’est-ce que j’aurai vraiment envie de faire pendant mes vacances où j’ai quand même surtout envie de ne rien faire ?”

“Qu’est-ce qui me fait pétiller d’avance ?”

 

Prioriser le vide

L’été, c’est souvent le moment où nous allons nous retrouver. Retrouver notre famille, retrouver nos amis.

Vider son esprit nécessite une discipline par rapport à ça. Celle de ne pas être tout le temps avec les autres. Évidemment, ne t’oblige pas à vivre en ermite quand tu veux te reposer et te ressourcer, mais privilégie les instants de silence. Ces rendez-vous avec toi et toi seul(e).

C’est ainsi que ton cerveau pourra enfin respirer, sans être encombré par les pensées des autres, par tous ces mots qui viendront ensuite se greffer à ta propre pensée.

 

 

3.     Activités physiques et bien-être mental

Vider son esprit passe par le mental mais aussi par le corps. Ce dernier ne doit pas être négligé dans cette entreprise.

 

L’importance de l’exercice

L’exercice physique est essentiel pour un esprit sain. Il aide à libérer des endorphines, les hormones du bonheur, et réduit le niveau de cortisol, l’hormone du stress.

Rappelle-toi, deux heures de danse m’aident à lâcher. Lâcher prise, oublier le stress, mon quotidien compliqué. Pourquoi ? Parce que le corps s’exprime, exulte d’une certaine manière et vient reconnecter avec mon cerveau.

Pendant l’été, on a de la chance, les activités ne manquent pas. À toi de trouver celle qui te correspond et te permettra de t’aérer la tête.

 

Quelques activités estivales à tester

  •   La randonnée

Explorer les sentiers naturels, respirer l’air frais et se laisser absorber par la beauté des paysages est une activité très ressourçante et apaisante. Une activité qui recentre énormément. La randonnée combine exercice physique et immersion dans la nature, deux éléments clés pour se vider l’esprit.

  • La natation

L’eau a un effet apaisant. On a tendance à l’oublier. Que ce soit dans la mer, un lac, une rivière ou une piscine, la natation est une excellente façon de se déconnecter et de se revitaliser. Pas besoin de savoir nager en plus, le simple fait d’entrer dans l’eau et de s’immerger délasse le corps et l’esprit.

  • Le yoga en plein air

Pratiquer le yoga dans un parc ou sur la plage, dans son jardin ou dans un pré est une invitation à retrouver un souffle, à respirer. À se débarrasser des frictions. Les postures, combinées à la respiration profonde, aident à libérer les tensions mentales et physiques.

 

4.     L’art de la créativité pour apaiser l’esprit

Engager son esprit dans des activités créatives peut être incroyablement thérapeutique. L’acte de créer quelque chose de nouveau détourne l’attention des pensées stressantes et favorise un état de flow, où nous sommes entièrement absorbés par l’activité.

 

Un engagement total

Les activités créatives nécessitent une concentration totale, ce qui peut aider à oublier temporairement les soucis et à se concentrer sur le moment présent.

Se centrer sur une tâche créative empêche l’esprit de ruminer des pensées négatives.

Sa pratique régulière peut renforcer la capacité de concentration, la capacité à vider son esprit  indépendamment de tout ce qui pourrait venir nous parasiter.

 

Favoriser l’état de flow

Le flow est un état mental dans lequel une personne est complètement immergée dans une activité, avec une concentration intense et un sentiment de plaisir dans le processus.

Les activités créatives sont particulièrement propices à atteindre cet état de flow. Quand nous sommes en flow, les préoccupations quotidiennes s’estompent et nous ressentons un sentiment profond de satisfaction.

Atteindre le flow apporte une sensation de calme et de paix intérieure, idéale pour vider son esprit.

Le plaisir vient de l’activité elle-même, indépendamment du résultat final.

Testé et approuvé !

 

Quelques exemples d’activités créatives pour apaiser l’esprit

La peinture et le dessin nous aident à exprimer nos émotions à travers un choix de couleurs ou de formes par exemple. Ne vous concentrez pas sur le résultat final, mais sur le processus de création.

L’écriture, dont je suis adepte, est aussi une alliée incroyable pour se vider l’esprit. Tenir un journal d’été où tu notes tes pensées, tes sentiments et tes expériences va venir raviver la flamme créatrice et t’aider à te centrer, à déconnecter de ton quotidien. L’écriture journalière impacte considérablement ton mental. Je t’invite vraiment à la prendre en compte au moment de te vider la tête.

La photographie est un bon moyen de se déconnecter également. En effet, en vacances, nous avons bien souvent envie de faire des photos. Pour des souvenirs, pour partager, pour les observer plus tard.

Exploite cet outil que tu as dans ton téléphone et souvent régulièrement à portée de main pour l’utiliser artistiquement. Poser et ancrer ton regard sur le monde pendant cet été. Explore ton environnement avec un appareil photo. Cherche la beauté dans les petits détails et immortalise-les. La photographie encourage une nouvelle perspective et une attention accrue au monde qui t’entoure.

5. La déconnexion numérique

ciseaux coupent cable

La surconsommation d’écrans peut augmenter le stress et nuire à la qualité de vie. Les notifications constantes, les nouvelles souvent négatives et les réseaux sociaux peuvent engendrer une surcharge mentale et empêcher de vider son esprit efficacement.

Stratégies pour une déconnexion efficace

  • La digital detox

Planifie des périodes sans écran, que ce soit pour une journée entière ou quelques heures chaque jour. Utilise ce temps pour des activités relaxantes et enrichissantes.

  • Notifications limitées

Désactive les notifications inutiles sur ton téléphone. Cela réduit les interruptions et permet de se concentrer sur l’instant présent.

  • Zones sans technologie

Crée des espaces dans ta maison ou à l’endroit où tu te trouves où les appareils électroniques sont interdits. Par exemple, la chambre à coucher peut devenir un sanctuaire de tranquillité sans technologie.

 

Se reconnecter aux autres

Les interactions sociales de qualité sont essentielles pour le bien-être mental et pour vider son esprit. Elles apportent un soutien émotionnel, réduisent le sentiment de solitude et peuvent même prolonger la vie.

Tu vois, je ne t’impose pas de vivre en ermite !

Organise des pique-niques, des barbecues ou des sorties en groupe, mais sans pression. Sans vouloir tout prévoir ou que ce soit parfait. Invite chacun à participer, à apporter un petit quelque chose. Assume aussi le fait que tu ne te sens pas de prévoir quoi que ce soit mais que tu as très envie de voir tes amis. Tu verras que les propositions fuseront pour que la réunion se passe bien.

La rencontre avec tes amis couplée au plein air renforce les liens sociaux et offre des moments de joie partagée. Il y a vraiment une autre dimension qui s’ajoute quand on profite d’un moment merveilleux avec des gens qu’on aime dans un cadre qu’on aime.

 

Les activités collectives

L’été peut aussi être le moment où tu peux enfin réaliser tel ou tel cours, t’inscrire à l’atelier qui t’a fait envie toute l’année !

Fais-le si c’est ça qui t’anime !

Participe à des ateliers de cuisine, de poterie, de danse ou d’écriture. Apprendre quelque chose de nouveau en groupe favorise les échanges et crée des souvenirs positifs.

 

6. L’écriture, pour se vider l’esprit

L’écriture est la compagne idéale pour permettre au cerveau de se reposer et de se régénérer.

 

Processus de libération

L’écriture permet de sortir les pensées de notre esprit et de les mettre sur papier. Ce processus d’externalisation peut apporter un immense soulagement.

En effet, écrire nous facilite la tâche en matière d’organisation de nos pensées, ce qui aide à voir les problèmes sous un nouvel angle et à trouver des solutions plus facilement. Elle structure pour ainsi dire le chaos. Lorsque nos pensées sont désordonnées, les mettre par écrit peut nous aider à les hiérarchiser et à les comprendre. A nous de nous concentrer sur ce qui est vraiment important.

Elle réduit aussi le bruit mental : les pensées et préoccupations qui tourbillonnent sans cesse dans notre esprit peuvent être calmées en les exprimant par écrit, libérant ainsi de l’espace mental. Nous mettons des mots sur des sentiments difficiles et nous réduisons ainsi leur emprise sur nous. C’est vraiment un outil incroyable pour gérer nos émotions !

 

L’écriture booste notre système immunitaire

James Pennebeker, professeur de psychologie de l’Université du Texas dans les années 1980 a réalisé beaucoup d’expériences pour démontrer le pouvoir de guérison de l’écriture sur le corps et le mental.

Plus nous écrivons sur nos émotions, plus notre cerveau comprend et accepte et se met donc au repos. Si le corps est boosté par cette écriture, le cerveau n’aura plus besoin de compenser.

 

L’écriture rend heureux

Écrire tous les jours amène une dynamique. Je le vois dans mes ateliers d’écriture, notamment dans 21 jours pour libérer l’écrivain en soi. À chaque fois, les retours des participantes portent sur cette joie d’écrire. Cette joie qui amène la confiance, qui amène l’envie.

Et quand nous ressentons de la joie, du bonheur, notre cerveau se met en veille. Il savoure ces instants de la même manière qu’il réagit à l’endorphine libérée par le corps après une activité sportive pour vider son esprit.

 

Créativité et imagination à ton service

L’écriture stimule la créativité et l’imagination, ce qui peut être particulièrement libérateur pour l’esprit.

Créer des histoires ou des mondes imaginaires offre une évasion mentale des préoccupations quotidiennes. Nous nous façonnons notre propre bulle pour nous y réfugier, le temps d’un été ou un peu plus selon affinités.

Utiliser l’écriture comme une forme d’art permet d’exprimer notre créativité et d’en tirer satisfaction. Ce sentiment renforce notre confiance en nous, notre estime de nous-mêmes, de quoi vider son esprit avec efficacité et faire de la place pour repartir vers d’autres projets une fois les vacances terminées.

Si tu veux aller plus loin sur les bienfaits de l’écriture, je t’invite à découvrir cet article.

 

 

7. Se vider l’esprit grâce à l’écriture : quelques idées pour te lancer

 

Installer une routine créative

Ne néglige pas la force de la routine.

Fixe-toi un tout petit moment rien que pour toi pendant lequel tu vas écrire.

Tu vas écrire ce qui te vient, ce que tu vois. Tu vas écrire sur tes pensées, sur tes douleurs. Peu importe le sujet, l’important est que ce moment soit inscrit et invité dans ton emploi du temps.

La routine va susciter les idées, l’envie et le besoin.

Tu vas te vider l’esprit sans même t’en rendre compte !

Voici une idée de routine à instaurer. A toi de voir si elle te parle.

 

Un exercice créatif pour te mettre le pied à l’étrier

Écrire, oui, mais par quoi commencer ?

C’est souvent le problème avec l’écriture : elle intimide.

Alors, voici une petite mission à décliner autant de fois que tu le voudras, idéale pour se vider l’esprit.

Chaque jour, ou tous les deux ou trois jours, installe-toi pour dresser l’inventaire :

  •       des choses qui t’ont fait rire aujourd’hui
  •       des choses qui t’ont fait rougir
  •       des choses bleues
  •       des choses qui t’ont surprise
  •       des choses qui t’ont rappelé un moment important de ta vie,
  •       …

Tu peux toi-même décider des thématiques, les écrire sur des petits papiers et les tirer au sort au moment d’écrire. Comme ça tu n’auras pas la pression de devoir trouver une idée. C’est directement l’évasion !

Si tu as besoin d’un coup de pouce, mon atelier d’écriture Écrire l’été va t’aider à entrer en écriture en douceur et à ton rythme. N’hésite pas à te le procurer.

 

L’introspection pour mettre ton cerveau au repos

Ça peut sembler contradictoire mais écrire sur soi permet de vider son esprit. On s’allège des pensées sombres, des idées qui tournent comme une roue de bicyclette dans la tête.

Pour cet été, je te propose deux missions.

  • La première est d’évacuer tous les mots, toutes les sonorités, les faits que tu détestes, qui te choquent, qui te gênent, qui te heurtent. Tu les extériorises, tu les mets au tapis sur papier.

En vrac, sans vraiment de forme définie. Juste les évacuer.

  • La seconde mission s’appuie sur l’écriture automatique.

Elle consiste à écrire sans pause ni censure, en laissant couler librement les pensées sur le papier.

Définis un moment dans la journée pour écrire et un minuteur. La contrainte de temps va t’aider à combattre ton perfectionnisme.

Règle le minuteur sur 10 minutes par exemple.

Pars petit, ce n’est pas la durée qui compte mais la régularité.

Écris maintenant sans réfléchir.

Commence à écrire tout ce qui te passe par la tête, sans te soucier de la grammaire, de l’orthographe ou de la structure.

Ne t’arrête pas, même si tu penses n’avoir rien à dire. Écris simplement « je ne sais pas quoi écrire » jusqu’à ce que les pensées commencent à couler.

L’objectif est de vider ton esprit de toutes les pensées et préoccupations qui y résident.

Tu as compris le principe ? Alors, prépare un beau carnet et ton meilleur stylo pour te lancer !

 

  

Vider son esprit pendant l’été nécessite une approche holistique, intégrant l’exercice physique, les activités créatives comme l’écriture ou encore la déconnexion numérique. En adoptant ces pratiques, tu peux non seulement apaiser ton esprit mais aussi enrichir ton expérience estivale, créant des souvenirs durables et positifs. L’été est une période de renouveau et de régénération ; saisis cette opportunité pour te reconnecter avec toi-même et avec le monde qui t’entoure.